France Hatt Arnold
abstraitFluide05

Qu’est-ce que le Rolfing ? 

Les habitudes posturales, la répétition des mouvements, la sédentarité, les incidents de la vie (accidents, maladies, interventions chirurgicales…), les chocs émotionnels et le stress exercent sur notre corps une contrainte, qui s’accentue avec le temps sous l’effet comprimant de la force gravitaire. Cela entraîne douleurs, perte de mobilité, posture inadaptée, et donc perte d’élasticité des fascias.

Développé dans les années 60 aux Etats-Unis par le Dr. Ida Rolf, le Rolfing® Intégration Structurale est une approche manuelle et éducative de la posture qui s’appuie sur le sens de la gravité et le travail sur les fascias. Grâce à la formidable capacité d'adaptation de notre organisme et à la plasticité de nos tissus, le Rolfing permet à chacun-e de retrouver un tonus adéquat et un réalignement autour d’un axe vertical. Il en résulte un sentiment de fluidité et de stabilité, et une diminution voire une disparition des douleurs.

Par son toucher et son approche éducative, le Rolfing invite aussi à se découvrir dans sa manière unique de se sentir, se tenir et bouger. Chacun-e pourra affiner son ressenti, la relation à son corps, à l’espace environnant, au temps et à l’autre avec plus d’aisance et de confiance.

Le Rolfing est aujourd’hui l’une des méthodes posturales les plus répandues aux Etats-Unis, au Brésil, au Japon, en Australie, et dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Italie, Suisse, Angleterre, Espagne, Hollande, etc.).

Accueil

Rolfing

Rolfing Mouvement

Dr. Ida Rolf

Quand consulter

Séances individuelles

Cours et stages

Devenir praticien-ne

Mon parcours

Contact

ACTUALITÉS

rolf

France Hatt Arnold

intégration

structurale

ENGLISH

Qu’est-ce que les fascias ? 

Les fascias sont comme la peau d’une orange, parfois plus fine ou plus dense, qui sépare chaque quartier et pulpe de l'orange. Ce sont les tissus conjonctifs sous-cutanés qui enrobent et relient groupes musculaires, muscles et fibre musculaire, viscères, méninges et nerfs.

Telle une enveloppe tridimensionnelle, les fascias confèrent un maintien à notre structure physique. Ils constituent ainsi un véritable organe postural qui se déforme et se tasse avec le temps.

Plus ou moins innervés, les fascias répondent au toucher avec une rapidité dépassant celle des influx nerveux. Comme si l’on touchait une toile d’araignée, l’information se transmet à tout un réseau de fascias qui se réorganise après quelques manipulations seulement.